Culture Sports Toulouges

Le mois du film documentaire

 

>> Novembre 2016 - Événement à la Médiathèque El Mil.lenari

Le Mois du film documentaire réunit un réseau de 2000 lieux culturels, sociaux et éducatifs, en France et dans le monde, qui diffusent près de 1400 films documentaires au mois de novembre.
Il est l’occasion de découvrir une diversité d’œuvres (récentes, de patrimoine, de production française ou étrangère) à travers des programmations originales et éclectiques. Pour cette troisième édition entre ses murs, la Médiathèque El Mil.lenari a souhaité donner un coup de projecteur sur le thème MON CORPS, MON ASSIETTE, MON JARDIN :

 

Samedi 5 novembre 2016 à 10h - PARCE QUE VOUS NE VALEZ RIEN - Durée 52 min - Entrée libre

un film d’Olivier Sarrazin. Coproduction : Real Productions, France 3 Lorraine Champagne-Ardenne. En partenariat avec le CNC Schneck, production Elzévir Films, ARTE France

Déodorants cancérigènes, rouges à lèvres qui plombent le foie, crèmes de beauté stérilisantes font peser un risque sur notre santé. Les alternatives d’une cosmétique naturelle existent et nombre de fabricants s’engouffrent dans cette nouvelle brèche. Cependant, aucune réglementation n’existe encore en la matière. Ce film mène l’enquête.

 

 

Samedi 19 novembre 2016 à 10h - MANGER PLUS POUR SE NOURRIR MOINS - Durée 52 min - Entrée libre

un film de Maëlle Joulin pour ZED avec la participation de France Télévisions

Aujourd’hui, dans les pays industrialisés, la majeure partie de la population mange à sa faim. Pourtant, de nombreuses personnes souffrent d’une insuffisance en micronutriments comme le fer, le zinc, mais aussi en acides gras et en vitamines. En effet, au cours des cinquante dernières années, les aliments auraient perdu jusqu’à 75% de leur valeur nutritive.

 

 

Samedi 26 novembre 2016 à 10h - DU POISON DANS NOS JARDINS - Durée 52 min - Entrée libre

un film de Marisa Cattini, montage d’Adeline Huneau. Production : Magnéto Presse

C’est leur arme fatale pour éradiquer les insectes nuisibles, les maladies ou les mauvaises herbes de leur carré de verdure. Chaque printemps, les particuliers à la main verte se ruent sur les pesticides. Une solution simple, pratique et en vente libre. Malheureusement, ces substances chimiques seraient toxiques pour la santé et l’environnement.